EMAIL US AT ajan@jesuits.africa
CALL US NOW (+254-20) 3884 528
DONATE TO OUR CAUSES

Transformer les vies

Pour la deuxième semaine de Carême, le Père Kelly Michelo SJ tire son inspiration de Febby, qui a réussi à transformer sa vie avec le soutien du programme de soins à domicile (SD) de la paroisse de Chikuni, dans une zone rurale de la Zambie.

« Jésus prit avec lui Pierre, Jean et Jacques et monta sur la montagne pour prier. Pendant qu’il priait, l’aspect de son visage changea et son vêtement devint d’une blancheur éclatante. » – Lc 9, 28-29

La deuxième semaine de Carême nous invite à regarder Jésus avec des yeux nouveaux. Dans l’Évangile de ce dimanche, tirée de l’Évangile selon Luc (Lc 9, 28-36), Jésus est transfiguré. Alors que Pierre, Jacques et Jean contemplent la gloire de Dieu révélée à travers Jésus, et qu’ils voient Jésus transformé, ils ressentent la transformation de leur attitude envers lui.

Nous sommes nous aussi appelés à vivre cette transformation. Le Carême est centré sur notre propre transformation et sur la transformation de nos attitudes afin que nous puissions voir Jésus plus clairement. Cette transformation apporte en elle-même beaucoup d’espoir pour le futur. L’Évangile exprime merveilleusement notre espérance en ce temps de Carême – devenir des personnes nouvelles.

Pour ceux d’entre nous qui travaillent dans la pastorale du SIDA, le Carême est un moment pour voir la vie avec un nouveau regard, un nouvel espoir. La réponse au SIDA devrait être une réponse de transformation, transformant les vies des personnes vivant avec le VIH. Dans le cadre du programme de soins à domicile (SD) de la paroisse de Chikuni, nous œuvrons pour insuffler la confiance à nos bénéficiaires, pour développer leur capacité d’acquérir des compétences qui leur permettent de chercher des moyens de subsistance durables pour vivre et soutenir leurs familles sur le long terme.

La première lecture de ce dimanche (Gn 15, 1-12.17-18), dans laquelle Abraham reçoit la promesse de la terre de Dieu, parle aussi de transformation. Dieu promet à Abraham qu’il héritera d’une terre qui transformera sa vie et celle des tribus d’Israël. Dieu promet une nouvelle terre et un nouvel espoir au peuple d’Israël.

Dans la deuxième lecture (Ph 3, 17; 4, 1) nous voyons aussi une transformation : le dépassement de la négativité et le regard vers le futur. Cette vision est particulièrement importante pour la pastorale du SIDA. Les personnes vivant avec le VIH sont appelées à vaincre l’auto-stigmatisation et à changer les façons négatives de penser afin de pouvoir croire en un avenir plein d’espérance et le construire.

À Chikuni, nous voyons l’évidence du changement dans les vies des personnes. Febby vit à Chona, une petite communauté rurale en Zambie, où la plupart des personnes vivent de la culture vivrière de maïs. La première fois que Febby a bénéficié du programme de soins à domicile en 2007, elle était clouée au lit. Toutefois, grâce au soutien, elle a commencé à adhérer à son traitement antirétroviral et finalement à contrôler le virus dans son corps.

En 2012, Febby a été choisie pour faire partie d’un groupe d’entraide du programme SD de Chikuni. Elle a suivi une formation en cultures potagères durables et en élevage d’animaux. Elle a décidé de focaliser son énergie sur les cultures potagères. Elle a planté des impwa dans son jardin et a appliqué les pratiques apprises au cours de la formation, par exemple sur la façon de combattre les insectes nuisibles et de fertiliser sans produits chimiques. Aujourd’hui, elle produit chaque jour un grand sac d’impwa qu’elle peut vendre.

Febby a utilisé une partie de l’argent gagné pour s’acheter une chèvre. Elle a aussi commencé à élever des poulets. Au début elle avait trois poulets, aujourd’hui elle en a plus de 50. Suivant les conseils donnés pendant le cours sur l’élevage de volailles, elle ajoute à l’alimentation du moringa séché, une plante dont les feuilles sont riches en vitamines et en substances nutritives, pour avoir des poulets en meilleure santé. Sa famille consomme une partie des œufs et des poulets et elle vend le reste dans le voisinage. Son succès a provoqué chez certains voisins la volonté de mettre sur pied un commerce semblable.

La plus grande difficulté pour Febby est de trouver un marché pour ses produits. L’impwa est un légume traditionnel qui se vend bien en ville mais trouver un transport pour y arriver n’est pas toujours simple. Elle espère avoir la possibilité à l’avenir de vendre ses produits au restaurant du programme SD et aux écoles de Chikuni. Febby fait aussi des essais : elle fait sécher les produits en surplus afin de pouvoir les vendre pendant la saison sèche.

Febby a transformé sa vie. Alors que l’effet des ARV se faisait sentir, elle a commencé à croire à la possibilité réelle d’une espérance de vie plus longue, et elle a commencé à construire un avenir d’espérance pour elle-même et pour sa famille, avec le soutien nécessaire.

Aujourd’hui, prions pour que la grâce touche les personnes et les organisations qui aident les personnes positives au VIH afin qu’elles prennent à cœur la responsabilité d’encourager leurs bénéficiaires à penser et à planifier leur avenir, en particulier maintenant que les fonds pour les projets liés au SIDA sont en baisse. Prions aussi pour que la grâce touche les personnes positives au VIH, qu’elles puissent devenir des exemples dans leurs communautés, toujours plus autonomes et pleines d’espoir. De cette façon, en étendant les services et le soutien à d’autres, elles peuvent devenir la face positive du VIH, combattant la peur et la dénégation qui entourent le virus et qui perpétuent sa propagation silencieuse. Implorons Dieu pour la grâce de la transformation vers la plénitude d’une vie d’espérance.

Leave a reply

Your email address will not be published.

NEWSLETTER SIGN-UP

Sign up now to get email updates on the current happenings at AJAN Africa.

en_USEnglish