EMAIL US AT ajan@jesuits.africa
CALL US NOW (+254-20) 3884 528
DONATE TO OUR CAUSES

Former des hommes et des femmes debout

Notre réflexion pour le jour de Pâques est écrite par par le Pere Paterne Mombe SJ, Directeur du Réseau Jésuite Africain contre le SIDA (AJAN).

« Il est ressuscité d’entre les morts. » (Mt 28 : 7)

J’ai passé la dernière semaine de Carême et le début de la semaine sainte à animer successivement deux ateliers de formation de formateurs à l’utilisation du manuel du programme d’AJAN pour la prévention du VIH et du SIDA chez les jeunes (AHAPPY). Ces ateliers étaient destinés aux enseignants des écoles jésuites au Burundi et à la République Démocratique du Congo, les deux derniers des sept pays identifiés pour la phase pilote du programme AHAPPY.

Ce fut l’occasion pour les participants d’échanger et de réfléchir ensemble sur la nature et la portée des problèmes multidimensionnels à la racine tant de la vulnérabilité des jeunes au VIH et SIDA que de leur échec dans la vie. Ce fut aussi l’occasion de discerner les nouvelles dimensions que doivent prendre leurs engagements auprès d’eux afin de les aider à développer leurs facultés tant physique et intellectuelle que morale.

J’ai été particulièrement touché par leur souci, en dépit des grands défis observés, de vouloir toujours donner le meilleur d’eux-mêmes pour pouvoir ‘élever’ et former les jeunes en vue de leur développement intégral. A l’exemple de la Sainte Trinité qui voyant l’humanité allant à sa perte décida de réaliser la rédemption du genre humain (Exercices Spirituels, N. 107), ils ont manifesté la détermination à jouer pleinement leur rôle d’éducateurs auprès des jeunes faire d’eux ‘des Hommes debout’ qui vivent en abondance ; des jeunes qui soient capables de réflexion critique et qui aient le courage d’être positivement différents, en étant enracinés dans des valeurs sures.

Il s’agit pour les jeunes de sortir des zones sombres du mal-être et de la vulnérabilité au VIH et SIDA qui affectent encore bon nombre d’adolescents – surtout les jeunes filles – sur le continent africain pour mener la vie en plénitude. Il s’agit de sortir du tombeau de l’homme ancien et d’opérer le passage à une vie nouvelle… C’est peut-être cela, vivre la Pâques aujourd’hui.

Merci à tous ceux qui nous ont accompagnés par leur amitié, collaboration, attention, et générosité dans les services multiformes et humbles d’AJAN de promotion de la vie.

Puisse le Christ ressuscité nous faire tous participer à sa victoire sur le Mal et la Mort et nous donner de ressusciter avec lui à une vie nouvelle marquée par l’amour pour Dieu et les autres. Et qu’il puisse laisser descendre abondamment sur chacun ses bénédictions et grâces pascales.

Joyeuse Pâques à tous !

Leave a reply

Your email address will not be published.

NEWSLETTER SIGN-UP

Sign up now to get email updates on the current happenings at AJAN Africa.

en_USEnglish