EMAIL US AT ajan@jesuits.africa
CALL US NOW (+254-20) 3884 528
DONATE TO OUR CAUSES

5e Dimanche de Carême

5e Dimanche de Carême

Jr 31, 31-34; He 5, 7-9; Jn 12, 20-33

…. “Père, Sauve-moi de cette heure” ?

Mais non! C’est pour cela que je suis parvenu à cette heure-ci!

Par Sr Mary Owens

Directrice,

Children of God Relief Institute – Nyumbani, Nairobi, Kenya

En ce 5e dimanche de Carême nous entrons dans l’intimité de l’expérience de Jésus tandis que s’approche le temps de son oblation ultime pour l’humanité.  Vrai home, Jésus se sent pris de panique devant la souffrance qui approche comme nous le rapporte l’extrait de l’Evangile de Jean proposé en ce dimanche : “Maintenant mon âme est bouleversée” et naturellement, il supplie son Père : “Père, sauve-moi de cette heure”  Mais en même temps, en lui-même, il sait que c’est pour ce sacrifice ultime qu’il s’est fait humain et que  par sa mort sur la croix, Dieu le Père sera glorifié : “Père, glorifie ton nom”.  Et Dieu lui-même le confirme : “Je l’ai glorifié et je le glorifierai encore”.  Cela signifie en même temps que son fils doit souffrir. Ce moment de la vie de Jésus est sûrement un modèle d’inspiration pour chacun de nous lorsque nous faisons face à divers moment de souffrance dans notre vie personnelle: perte imminente d’un être cher,  des bouleversements dans notre vie professionnelle qui entrainent des perturbations dans la famille et dans la vie sociale; apprendre une mauvaise nouvelle, faire face à un diagnostic positif d’une maladie incurable comme le cancer ou le VIH/Sida qui nous imposent des restrictions dans notre style de vie. Puisse l’exemple d’engagement de Jésus à la volonté de son Père pendant sa souffrance être une source de courage lorsque nous sommes confrontés à la souffrance dans notre vie. Au même moment, nous prions en demandant au Seigneur de ne pas laisser ceci nous arriver comme pour Jésus qui  “offrit, avec un grand cri et dans les larmes, des prières et des supplications à Dieu qui pouvait le sauver de la mort”, comme en témoigne l’Epitre aux Hébreux. Et sa prière fut exaucée dans la mesure où il  a trouvé la force pour tenir dans la souffrance. Puisse notre prière être aussi exaucée chaque fois que nous obéissons à la volonté de Dieu au moment où nous faisons l’expérience de la souffrance.

Et Jérémie de nous rappeler que la mort de Jésus sur la croix nous a valu la rédemption, le pardon des péchés, “Je pardonnerai leurs fautes, je ne me rappellerai plus leurs péchés”. En méditant ce dimanche sur le sacrifice suprême de Jésus, sa passion et sa mort sur la croix pour nous, pour moi, nous pouvons nous demander : quelle est ma réponse à ce sacrifice que Jésus endure pour que je sois sauvé du péché ? Ce temps de carême me permet-il de prendre conscience de mon péché et de demander pardon au Seigneur? Mes attitudes sont-elles chrétiennes ou ont-elles besoin de guérison: est-ce que je stigmatise ceux qui sont différent de moi comme les PVVIH, les personnes appartenant à d’autres ethnies que la mienne, à d’autres obédiences politiques que moi, ou à une orientation sexuelle différente de la mienne? Est-ce que je pardonne aux autres sans m’attarder sur les blessures et la colère? Les autres peuvent-ils témoigner sur base de ma vie et de mes attitudes que je suis un vrai imitateur du Seigneur?  Est-ce que je permets à Dieu d’imprimer sa loi dans mon Cœur quand je prie? “Je mettrai ma loi au plus profond d’eux-mêmes; je l’inscrirai sur leur cœur. Je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple”.  Puissions-nous permettre à Dieu de transformer nos vies pendant ce temps de carême pour que nous devenions d’autres Christ dans notre monde d’aujourd`hui.

Leave a reply

Your email address will not be published.

NEWSLETTER SIGN-UP

Sign up now to get email updates on the current happenings at AJAN Africa.

en_USEnglish