EMAIL US AT ajan@jesuits.africa
CALL US NOW (+254-20) 3884 528
DONATE TO OUR CAUSES

 Camp Educatif aux jeunes dans le Diocèse de Kpalimé, Togo.

Ornela Emefa PAKOU, Centres Sociaux Loyola (CCL – CEL)

Une des activités phares qui répond aux 2ème Préférences Apostoliques Universel (PAU) dans le cheminement avec les jeunes est le « Camp Educatif » qu’offre les Centres Sociaux Loyola / Centre Espérance Loyola (CEL) à Lomé au Togo. Chaque année, le Centre Espérance Loyola (CEL) offre l’opportunité aux jeunes vulnérables de vivre une ambiance récréative dans l’apprentissage. Il s’agit en effet du camp éducatif qui regroupe les jeunes de divers horizons venant de diverses familles dans une unicité.

Au total pour cette année en avril 2021, 40 jeunes dont 20 garçons et 20 filles ont pris part à ce camp de 10 jours dans la ville de kpalimé, une localité située à 120 km de la capitale, Lomé. Une équipe des Centres Sociaux Loyola /CEL composée de superviseurs et de formateurs avec en appui un prêtre aumônier du diocèse a accompagné les jeunes durant leur séjour au camp. Les célébrations eucharistiques, les confessions et les exercices spirituels ont été les leitmotivs de chaque jour. L’âge des participants est compris entre 11 et 24 ans de niveau 6ème en Terminale. Ce fut un camp exceptionnel et fructueux car, il s’est bien tenu en ce temps de Covid-19. Ainsi, du 10 au 20 avril 2021, le Centre Monseigneur SESHIE a abrité le camp et a accueilli les jeunes campistes venant des 7 doyennés du diocèse.

Ce camp est qualifié d’éducatif car non seulement il renforce les compétences des jeunes pour « une génération prudente » sur plusieurs dimensions en un temps record mais aussi, il offre de belles rencontres entre jeunes, des occasions de partages et de joies et de valorisation de leurs talents et vertus. Les jeunes sont venus pour apprendre et en même temps pour bien s’amuser après des mois de cours. C’est des moments de silence, de méditation et de relecture de leurs vies pour des engagements plus responsables et pour un changement positif de leurs comportements. A la fin du camp chaque jeune devient un leader, un pair éducateur et un champion pour ses pairs dans leurs familles et quartiers, dans leurs divers établissements et sur leurs paroisses. Leur développement personnel est boosté par les renforcements de compétences. Les modules sur les dimensions humaines ; la spiritualité ; l’Entreprenariat des jeunes, IST/VIH/SIDA/Hépatites/Covid -19 ; les Violences et Abus sexuel ; les Grossesses précoces, les Vulnérabilités des jeunes, les Relations Amicales et Amoureuses; Mieux connaitre son corps et enfin les Valeurs et les Vertus ont été animés par les formateurs qui ont exploité aussi le document AHAPPY comme référence. Les supports de vidéos sen appui ont permis aux jeunes de mieux se découvrir et de discerner sur les conséquences de la consommation des Alcools et Drogues ; Viol ; Suivisme ; non-respect aux parents, recherche de gain facile, multi partenariat qui sont les vecteurs de transmission des IST/VIH/SIDA.

Les travaux pratiques de démonstration culinaire ; de fabrication de savon liquide et de l’eau de javel ont été au rendez-vous pour semer la culture entrepreneuriale chez les jeunes.

Les activités sportives et ludiques (danse autour du feu, les prestations des jeunes par le sketch, les poèmes, danse classique et traditionnelle.) ainsi que les jeux de société (scrabble, dame, cartes, awalé) ont été les moments forts du camp et ont permis la socialisation entre et ont dévoilé les talents cachés de chaque jeune. Ce sont des moments pour vaincre la timidité chez certains jeunes pour mieux les redécouvrir.

Les visites touristiques dans la maison du Bishop ainsi que les moments de partages de repas conviviaux ont révélé une meilleure vision de l’esprit de famille et d’équipe. Toutes les activités du camp se sont déroulées dans le respect strict des mesures préventives à la Covid-19 au Togo.

IMPRESSIONS DES DIFFERENTS CAMPISTES

Je me nomme Félix, j’ai 11ans et je suis en classe de 6eme.  Je vis avec ma grande mère. Je suis fréquente certains jeunes du quartier et nous consommons de l’alcool et les drogues. Avec ce camp, j’ai pris conscience de ma mauvaise compagnie et comportements. Les formations sur: « Valeurs et vertus » et la « Différence entre relation amicale et relation amoureuse » m’ont démontré mes mauvais choix, et combien je nuis à ma santé et à mes études. Je prends la ferme résolution d’éviter l’alcool, la drogue, le multi partenariat et de sensibiliser les amis.

A 12 ans, j’ai été violée par le fils d’un colocataire de maison qui avait 22 ans. Cela a beaucoup affecté ma dignité. Depuis ce temps, il m’arrive de faire crises. Les thèmes d’AHAPPY : « Je suis une créature bien aimée de Dieu »; « Mon corps et Moi » ; les séances d’Ecoute et Conseils, les célébrations eucharistiques et l’ambiance du camp m’ont permis de briser le silence et de sortir de cette situation qui me hantait.  Fanny, 16 ans en classe de 1ère.

Je m’appelle Constantin ,18 ans élève en classe de 1ere, ce qui m’a le plus le marqué au camp c’est la formation sure « COMMENT SE PREPARER AU MARIAGE OU A LA VIE CONSACREE » en plus du thème sur « QUI SONT LES JESUITES ». J’ai appris comment développer la dimension spirituelle puisque j’aspire à la vie religieuse.

Je suis en formation en informatique bureautique, j’ai mon BAC il y’a 2 ans. J’ai contracté une grossesse précoce en terminale. Grâce à ma mère, j’ai repris les cours après l’accouchement.  J’étais dans l’ignorance totale. Le camp m’a permis de me rendre compte des risques que j’ai pris en tombant enceinte très jeune et mon exposition aux IST/VIH SIDA/HEPATITES, voir la mort. Je m’engage à sensibiliser mes frères et sœurs qui sont actives sexuellement à la seconde abstinence avant le mariage. Merci au CEL pour le camp. Carine, 24 ans.

Je suis le Père Gabriel EPHAM, aumônier du camp éducatif 2021. Après 10 jours passés avec les jeunes ainsi que les formateurs des Centres Sociaux Loyola/Centre Espérance Loyola, nous avons compris que c’est tout un programme de renforcement de capacités en dimension spirituelle, physique, sociale, émotionnelle et intelligence pour le d développement personnel de tout participant. En tant qu’aumônier, nous avons booster la spiritualité ignacienne chez les jeunes. C’est le lieu de valoriser « AHAPPY », un document riche qui a servi dans plusieurs domaines pour renforcer les compétences de nos jeunes. Chaque jeune a reçu AHAPPY qui va lui servir de former d’autres jeunes qui n’ont pas eu le privilège de participer à ce camp. Je profite pour saluer le dynamisme de toute l’équipe.

Leave a reply

Your email address will not be published.

NEWSLETTER SIGN-UP

Sign up now to get email updates on the current happenings at AJAN Africa.

en_USEnglish