EMAIL US AT ajan@jesuits.africa
CALL US NOW (+254-20) 3884 528
DONATE TO OUR CAUSES

Ocer Campion Jesuit College – AJAN Impact histoires- un projet de communication et de recherche

Domaines d’intervention Réponses
Quel est / sont le(s) domaine(s) de votre/vos intervention(s) ? – Éducation.

– sensibilisation

– Programmes de prévention

– Test du VIH SIDA, traitement et soutien

– Plaidoyer et Protection de droits

Qui sont vos principaux bénéficiaires / Population cible Étudiants de l’enseignement secondaire, élèves de l’enseignement pré-secondaire supérieur et jeunes de la communauté.

Nous atteignons 200 à 500 jeunes Ougandais à Gulu, Gulu, Omoro et Pader dans le cadre de formations et d’ateliers organisés par trimestre (premier et deuxième trimestre uniquement). et plus de 1000 par le biais de forum de discussion à la radio pour chaque transmission.

Depuis combien de temps exécutez-vous ce programme ? Le programme AHAPPY (Génération heureuse) a été introduit en mars 2014 au collège jésuite Ocer Campion – Gulu. Le programme a maintenant cinq ans d’existence.
Activités Spécifiques
Soulignez toutes les activités que votre programme met en œuvre en matière de prévention de l’éducation. AHAPPY à Gulu, Ouganda, initie les activités suivantes :

– Formation des apprenants, ateliers et séminaires.

– Formation des jeunes influenceurs/leaders.

– Orientation et discussions sur la carrière des apprenants dans les écoles secondaires et primaires.

– Des émissions radiophoniques.

– Formation de clubs des élèves dans les écoles intéressées par le programme AHAPPY (Génération Heureuse).

Quel est le nombre total de la population cible atteinte annuellement par votre programme ? Les programmes de prévention et d’éducation parmi les jeunes dans les districts de Gulu, Omoro et Pader, pendant les deux mandats, ont touché en moyenne 450 jeunes par an ; pour cette année 2018, le bilan est le suivant :

Programmes de prévention et de l’éducation (dépistage du VIH, Traitement du VIH. Sensibilisatio ; Plaidoyer et protection des droits)

184 étudiants de l’école secondaire de Gulu, Gulu

✓ 97 étudiants de l’école de l’armée de Gulu, Gulu

✓ 103 élèves de l’école Hope, district d’Omoro

✓ 50 élèves de l’école primaire Lapuda, district de Pader

✓ 50 élèves de l’école primaire Te – Got, district d’Omoro

✓ 80 Élèves de l’école primaire Olel, district de Gulu.

— Sensibilisation : Nous n’avons pas de chiffres précis sur le nombre de personnes touchées. Cependant, nous avons en moyenne plus de 1000 auditeurs par émission sur Radio Mega et Radio Pacis, Gulu.

Couverture
Combien de sensibilisations / formations du programme ont été réalisées dans votre institution / organisation ? Pour la sensibilisation, nous contactons les gens par le biais des émissions radio pour deux jours (les dimanches) dans les stations mentionnées chaque mois depuis 2015.

En ce qui concerne les formations, nous avons eu deux formations des apprenants chaque trimestre (semestre 1 et 2) où une formation au bénéfice d’Ocer et l’autre pour l’autre école sélectionnée, atteignant ainsi le nombre moyen reflété ci-dessus.  Soit un total d’une formation des apprenants et un atelier des des élèves leaders/influenceurs.

Indiquez le nombre total de jeunes touchés depuis le début du programme. De 2014 à aujourd’hui, AHAPPY – Gulu, a touché en moyenne 2.250 jeunes par le biais de formations et d’ateliers à Gulu, Omoro et dans le district de Pader et plus de 5000 personnes en moyenne par le biais de ‘talk-shows’ radiophoniques sont atteintes dans une année.
Combien de formateurs avez-vous formés pour aider à animer les formations ? A Gulu, depuis la formation des formateurs de 2013 à 2017, nous avons quatre formateurs formés par AJAN ; cependant, depuis lors, nous avons formé 48 apprenants en tant qu’influenceurs qui ont eu une excellente influence sur la vie de leurs pairs et ont participé à la facilitation du programme. Ce qui a fait de notre programme est devenus orienté vers les jeunes et appartenant aux jeunes eux-mêmes à Gulu.
Qualité
Quels sont les changements observables chez les élèves ou les jeunes ? Agent moral respectueux et responsable, engagé dans la constante Action Morale

– ils respectent les droits et la dignité de toutes les personnes

– ils Comprennent que le respect inclut le droit de conscience de ne pas être d’accord de manière irrespectueuse ;

– ils possèdent un sens aigu des responsabilités pour faire ce qui est juste.

– ils assument la responsabilité de leurs erreurs ;

– Font preuve d’initiative et créativité

– Se fixe des objectifs personnels et évalue ses progrès

Compétences
Quelles compétences les bénéficiaires ont-ils acquis depuis le début du programme ? Voici les compétences observables dont font preuve nos étudiants :

– Possède un discernement moral

– A une conscience bien formée – y compris un sentiment d’obligation de faire ce qui est juste.

– Possède une forte identité morale ; le caractère moral est au cœur de ” moi ici et maintenant” (qui je suis).

– Possède la compétence morale nécessaire pour traduire le discernement moral, la conscience, et l’identité en un comportement moral efficace.

Santé et résultats sociaux
Décrire les résultats sociaux et les résultats de santé envers (famille, communauté, amis, école etc.) du programme Nos jeunes qui ont expérimenté le programme AHAPPY ici à Gulu sont des personnes socialement et émotionnellement compétentes qui :

– Possèdent une confiance en soi saine et une attitude positive.

– font preuve d’une courtoisie élémentaire

– Développent des relations positives

– Communiquent efficacement

– Travaillent bien avec les autres

– Résolvent les conflits de manière équitable et pacifique

– Possède une intelligence émotionnelle, notamment la capacité de comprendre et de gérer leurs sentiments.

Bonnes pratiques
Quelle méthodologie votre institution/organisation a-t-elle utilisé pour réussir ? Les approches suivantes sont utilisées à Ocer Campion Jesuit College de Gulu pour améliorer les résultats.

i.                     Familles d’accueil ; Utilisé quand il venait de commencer en 2014 à 2015

ii.                   ii. Influence des pairs (étudiants sélectionnés et formés) ; c’est la méthode la plus importante jamais évaluée dans la mise en œuvre du programme à l’OCJC depuis 2015.

iii.  Exercices de remémoration et théâtre ; Deux jours de remémoration chaque trimestre universitaire a été un outil utile pour le succès parmi les influenceurs.

Décrivez les meilleures pratiques employées avec les groupes cibles qui ont été couronnées de succès. Voici les meilleures pratiques observables parmi les         bénéficiaires :

i. Des agents moraux respectueux et responsables qui s’engagent à une action morale cohérente :

– respectent les droits et la dignité de toutes les personnes

– Comprennent que le respect inclut le droit de conscience d’être en désaccord de manière respectueuse

– Possède un sens aigu de la responsabilité pour faire ce qui est juste.

– Assume la responsabilité de ses erreurs

– Fait preuve d’initiative

– Se fixe des objectifs personnels et évalue ses progrès

ii. Personnes socialement et émotionnellement compétentes qui possède une saine confiance en soi et une attitude positive :

– font preuve d’une courtoisie élémentaire

– Développent des relations positives

– Communiquent efficacement

– travaillent bien avec les autres

– Résolvent les conflits de manière équitable

– Possèdent une intelligence émotionnelle, y compris la capacité de comprendre et de gérer ses sentiments

Travaillez-vous en partenariat avec d’autres organisations gouvernementales ou non gouvernementales ? Décrivez comment vous travaillez en partenariat ou avec eux. i. Youth Alive Uganda (YAU) ;

En partie, l’objectif de AHAPPY à Gulu est de collaborer avec la Société civile afin de participer à la lutte contre le VIH & SIDA en favorisant le développement intégral des jeunes et en réduisant de manière significative l’incidence des IST et de l’infection par le VIH parmi les jeunes des écoles jésuites et autres.

Parmi les jeunes des institutions éducatives jésuites et autres de Gulu, en motivant et en dotant les jeunes de connaissances, de compétences de vie et de valeurs pour leur permettre de faire des choix sains dans tous les aspects de leur vie.

Dans la plupart des cas, la YAU fournit des facilités et leurs équivalents, tels que la location de systèmes de sonorisation, matériel d’impression, fourniture de papeterie, nourriture et rafraîchissements, le cas échéant.

ii. Gouvernement local

Le gouvernement local ne fournit que les billets d’avion pour le Forum AHAPPY à la radio Mega FM

iii. Archidiocèse de Gulu

L’archidiocèse de Gulu fournit uniquement les billets d’avion pour le forum AHAPPY à la radio Pacis FM

Aperçu du projet
Quelles ont été vos réussites ou vos réalisations, Histoires de réussite i. Formation des apprenants (TOL) ; la TOL interne et externe pour les étudiants d’Ocer et d’autres écoles comme Olel et Tegot a été un succès. (Peuvent être qualitatifs (raconter les expériences des groupes cibles) et quantitatifs (par exemple, le rapport des réalisations sous forme de nombres ou de chiffres ou démontrer sous forme de graphiques, diagrammes circulaires, etc.)

ii. Diffusion du programme AHAPPY sur les deux stations de radio ;

Les offres du gouvernement local de Gulu et de l’archidiocèse de Gulu ont permis de sensibiliser, de communiquer et d’équiper les auditeurs de radio avec des connaissances sur le VIH/SIDA. Des connaissances sur le VIH/SIDA aux jeunes et à la communauté en général.

iii. Partenariats à petite échelle ;

Nous avons atteint certains des objectifs fixés par le biais de collaborations avec African Women Rising et Youth Alive Uganda – région de Gulu.

Quelles sont les lacunes/échecs rencontrés ? Nous devons notamment harmoniser les programmes scolaires et les programmes de compétences de vie dans les programmes d’études, en particulier dans les internats.
Quels sont les défis à relever ? – L’allocation de temps pour mettre en œuvre le programme AHAPPY est encore un défi car notre institution est orientée vers les études.

– Facilitation limitée du programme, surtout en ce qui concerne les activités extérieures.

Quel est votre (vos) besoin(s) impérieux du moment ?  Quels sont vos activités ou objectifs futurs que vous prévoyez d’atteindre ? i. Activités ; Sur la base du soutien à petite échelle en termes de finances et d’intérêt administratif institutionnel pour le programme, celui-ci a continué à fonctionner au niveau du club. Ainsi, la planification n’est faite que sur une base trimestrielle ou annuelle, comme le montre la pièce jointe.

ii. Nous prévoyons d’équiper continuellement les jeunes Ougandais d’Ocer et de Gulu,

Nord de l’Ouganda le noyau des valeurs et des vertus de AHAPPY.

L’avenir
Proposer des moyens de rendre le programme AHAPPY plus réactif ou un outil plus efficace pour atteindre son objectif. L’équipe d’AHAPPY en Ouganda propose que, comme les institutions respectives s’accommodent et donnent un soutien minimal à la mise en œuvre du programme AHAPPY, AJAN devrait prendre ses responsabilités et s’engager à soutenir le progrès du programme en planifiant ou en développant un budget minimal pour les stations actives, sinon certaines de ces institutions ont déjà leurs propres activités et/ou des lacunes qu’elles s’efforcent de combler. Pourtant, pour certaines stations actives font du magis, ce qui nécessite une implication financière.

Leave a reply

Your email address will not be published.

NEWSLETTER SIGN-UP

Sign up now to get email updates on the current happenings at AJAN Africa.

en_USEnglish