ENVOYEZ-NOUS UN E-MAIL À ajan@jesuits.africa
APPELEZ-NOUS MAINTENANT (+254-20) 3884 528
DONATE TO OUR CAUSES

HOMÉLIE DU VENDREDI SAINT

Terry Charlton, S.J.

J’écris depuis l’école secondaire St. Aloysius Gonzaga, au service des jeunes atteints du sida du bidonville de Kibera. Anita vivait avec le sida à Kibera. Elle vivait dans une seule pièce avec ses deux enfants, Alice, sa fille de 20 ans qui trouvait occasionnellement du travail dans un salon de coiffure, et Morry, son fils de 15 ans en forme 2 à St. Aloysius. Anita souffrait de problèmes mentaux et d’abus d’alcool; elle était déprimée et a refusé ses médicaments et est devenue trop malade pour survivre. Elle était en train de mourir, et Alice et Morry ont essayé de la mettre à l’aise. Jeff de notre personnel de St. Aloysius nous rendait visite, et Anita savait que ce serait la dernière fois. Elle a demandé à Jeff : « Voulez-vous prendre soin de Morry après ma mort. » Jeff a simplement répondu : « Nous le ferons. » Sachant qu’Alice pouvait faire son chemin et que saint Aloysius s’occuperait de Morry, Anita mourut en paix.

Aujourd’hui, nous regardons Jésus, crucifié sur la croix. Voyons-nous Anita sur la croix, crucifiée parce qu’elle n’était pas la seule à causer sa mort ? Elle a été crucifiée à cause des péchés des autres qui voulaient la richesse et le pouvoir plutôt qu’une bonne vie pour tous. Jésus est mort sur la croix en disant : « C’est terminé. » Anita mourut en paix. Elle fut crucifiée mais mourut en paix.

Jean l’évangéliste, réfléchissant à la mort de Jésus crucifié, a cité dans les Écritures : « Ils regarderont celui qu’ils ont transpercé. » Jean a une théologie de la recherche, pas seulement un regard extérieur, bien sûr, mais un regard qui est une méditation qui conduit à découvrir une signification spirituelle profonde. Si nous regardons profondément, voyons-nous que Jésus meurt pour la vérité de sa mission, à savoir que son Père aime chaque être humain comme son fils ou sa fille ? Cela signifie que nous sommes tous frères et sœurs et que nous devons travailler pour la justice et l’amour pour tous. Lorsque cette vérité menaçait la sécurité de ceux qui étaient au pouvoir, il était prêt à mourir pour la vérité de l’amour de Dieu et dans la croyance qu’il serait victorieux.

Je me demande si Alice et Morry ont déjà regardé celui que nous avons percé et ont été habilités à prendre soin de leur mère. Je me demande si Jeff et tous ceux de St. Aloysius qui s’occupent de Morrey ont jamais regardé celui que nous avons transpercé et réalisé que notre vie doit être pour les autres. Je me demande si les membres de la SIC qui ont conçu Saint-Aloysius ont réalisé que le soin des sœurs et des frères dans le besoin est ce qui sauve. Tous ceux qui ont construit saint Aloysius et contribué à sa subsistance ont-ils été touchés par le pouvoir de l’amour ? Est-ce que tous les peuples d’Afrique du Réseau Jésuite sida reconnaissent que nous sommes sauvés par notre foi en la victoire de l’amour de Jésus qui se manifeste dans Jésus crucifié, celui que nous avons transpercé ? Nous l’avons transpercé, et nous sommes inondés d’amour, ce qui nous transforme en amour.

Le P. Terry est le fondateur de St. Aloysius Gonzaga, Nairobi, Kenya

1 comment

  1. Richard Muko 1 an ago 2021-05-08

    Thank you Fr. Terry,

    You are doing a tremendous job to bring Jesus’ peace to those who would otherwise not die in peace. God bless you!

    REPLY

Répondre à Richard Muko Cancel reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

INSCRIPTION À LA NEWSLETTER

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir des mises à jour par e-mail sur les événements en cours à AJAN Afrique.

fr_FRFrançais