ENVOYEZ-NOUS UN E-MAIL À ajan@jesuits.africa
APPELEZ-NOUS MAINTENANT (+254-20) 3884 528
DONATE TO OUR CAUSES

Le courage, une formation holistique et une communication efficace renouvelleront l'esprit des jeunes

Malgré la quantité de connaissances et d'idées que nous pouvons injecter dans l'esprit des jeunes Africains, ou les volumes d'Écritures que nous pouvons leur lire, s'ils ne subissent pas de conversion dans leur état d'esprit, il n'y aura aucun impact positif dans leur vie. Les connaissances que nous leur donnons doivent répondre à une volonté d'apprendre pour que la conception d'une nouvelle façon de penser se produise. Romains 12 :2 lit : « Et ne vous conformez pas à ce monde ; mais soyez transformés par le renouvellement de votre intelligence, afin que vous puissiez prouver quelle est cette volonté bonne, agréable et parfaite de Dieu ». Ce passage de l'Écriture nous montre que l'esprit d'une personne, dans notre cas un jeune, peut être amélioré pour qu'elle puisse voir et agir comme Dieu l'a prévu.

Le mode de vie d'un être humain est déterminé par ses premières expériences dans la vie. Le comportement est le résultat de valeurs acquises au cours de la vie. C'est pourquoi nous sommes exhortés à ne pas nous conformer aux voies de ce monde, mais à accepter de subir un renouveau. Encore une fois, une fois que certaines actions sont entreprises à plusieurs reprises, elles deviennent une habitude difficile à déloger car elles sont ancrées dans l'esprit subliminal.

Les convictions profondes qui animent la vie d'une personne sont des valeurs et des principes déposés dans le subconscient. Malheureusement, c'est ici que les informations ciblées ou militarisées sont transmises à un jeune par le biais de ses pairs, des médias sociaux et grand public et d'autres sources. Cette information n'est pas toujours vitale.

Si les jeunes peuvent méditer sur la parole de Dieu, elle trouvera son chemin dans la partie subliminale de l'esprit et elle commencera à transformer leur vie. Par conséquent, nous ne devons pas nous lasser, mais persister dans une communication efficace qui peut véhiculer les valeurs et les principes de vie qui transformeront alors les esprits et par conséquent la vie de nos jeunes. AJAN pense que le changement dans la société commence par un changement d'état d'esprit entraîné par une éducation et des soins holistiques pour les jeunes.

L'édition de novembre 2021 d'AJANews présente diverses activités des centres de terrain et du secrétariat d'AJAN. Le secrétariat a mis en place un renforcement des capacités dans les prisons kenyanes en partenariat avec le diocèse catholique de Nairobi, qui sera éventuellement reproduit dans d'autres régions, et nous avons une histoire sur la formation des agents pénitentiaires à la prison Kamiti Maximum. Cette édition contient également une histoire sur la formation à l'entrepreneuriat des jeunes à Chikuni, en Zambie, où les jeunes ont été formés pour prendre soin de la planète, lutter contre la pauvreté, le chômage et la faim grâce à l'aquaculture. Le Centre Maisha en RDC a lancé l'année ignatienne des activités dirigées par des jeunes parrainées par AJAN et axées sur la protection de la planète et l'impact de l'alcoolisme chez les jeunes. Sensibilisation faite pour les pairs éducateurs des clubs de santé des jeunes par Service Yezu Mwiza au Burundi en se concentrant sur la santé sexuelle et reproductive (SSR), la prévention contre les violences sexuelles et basées sur le genre (SGBV), le VIH et l'abus de drogues, etc.

En investissant dans la jeunesse, le rêve ultime d'AJAN est de générer, à partir de la base, une jeune génération en bonne santé, pleinement équipée, responsable, engagée, consciente de son rôle dans la société et engagée dans le développement du continent africain.

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

INSCRIPTION À LA NEWSLETTER

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir des mises à jour par e-mail sur les événements en cours à AJAN Afrique.

fr_FRFrançais