ENVOYEZ-NOUS UN E-MAIL À ajan@jesuits.africa
APPELEZ-NOUS MAINTENANT (+254-20) 3884 528
DONATE TO OUR CAUSES

SITUATION D'AJAN, 20 ANS RÉSUMÉ PAR LE P. ISMAEL MATAMBURA, DIRECTEUR D'AJAN

« Apostolat jésuite de soin, de compassion et de protection »

C'est depuis le 21 juin 2002 que le Réseau Jésuite Africain contre le SIDA (AJAN) a été créé par la Conférence Jésuite d'Afrique et de Madagascar, alors JESAM, dirigée à l'époque par le Père Valerian Shirima, SJ. C'est donc dans un contexte de grave crise sanitaire que ce réseau est né en 2002, 20 ans après la découverte du VIH.

En juillet 2002, l'ONUSIDA faisait état d'un total de 40 millions de personnes vivant avec le VIH, dont 37,1 millions d'adultes ; 18,5 millions de femmes et 3 millions de jeunes de moins de 15 ans. L'Afrique subsaharienne en comptait 28 millions. Les décès enregistrés étaient de 3 millions. Les orphelins étaient au nombre de 14 millions (enfant ayant perdu soit les deux soit l'un des parents à cause du virus). Les nouvelles infections ont été estimées à 5 millions, dont 800 000 chez les enfants et les jeunes de moins de 15 ans. Ce virus n'épargne personne jeunes enfants et adultes tout ce à quoi nous sommes exposés.

Pr. Ismael Matambura prononçant son discours lors de la célébration du 20e anniversaire d'AJAN à Yesu Mwiza, au Burundi.

Face à une telle situation, la Compagnie de Jésus (Jésuites) en Afrique, en particulier, dont la mission est la propagation de la foi et la promotion de la justice, ne pouvait pas rester silencieux et reste inerte. Il y avait un danger dans la maison. Sa mission d'évangélisation et les âmes qu'elle est chargée de sauver étaient en danger.

Suite à la lettre des Jésuites en Afrique sur la situation du VIH, le Père Supérieur Général Père Peter Hans Kolvenbach a demandé aux Jésuites de mener des actions intenses et coordonnées pour contrer ce virus.

Dans sa lettre du 15 juin 2002 à tous les jésuites d'Afrique et de Madagascar, Création d'AJAN, le Père Valerian Shirima, SJ écrit : « Je suis très heureux d'annoncer que les supérieurs majeurs d'Afrique et de Madagascar ont créé AJAN (African Jesuit Network AIDS Network ) comme œuvre d'assistance (conférence) et devra jouir d'une priorité importante ». Son principal repose sur 3 axes, il poursuit :

1. Aider les jésuites dans chaque pays africain où il y a des initiatives de lutte contre le SIDA à répondre efficacement au VIH et au SIDA en rassemblant les personnes impliquées dans un groupe de travail.

2. Rassembler ces différentes initiatives nationales afin qu'elles forment pas à pas un Réseau jésuite continental efficace, avec sa propre voix et sa capacité à agir de manière coordonnée.

3. Développer de bonnes relations de coopération avec de nombreux autres groupes et associations, ainsi qu'avec l'Église universelle et la Compagnie de Jésus, relations basées sur le partage d'informations, d'expertise et de ressources financières.

Pour mener à bien sa mission AJAN s'inspire de deux grandes figures de l'Église qui en sont les patronnes : la Bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite Nengapeta. Une jeune religieuse congolaise, une femme intègre qui, malgré tout, doit dire "non" à l'injustice et à la violenceet St Louis de Gonzague, qui a donné sa vie dans le service aux personnes touchées par la pandémie. Par leur intercession AJAN accomplit sa mission de soigner, protéger, accompagner et promouvoir la dignité des plus vulnérables dont les jeunes (toujours à la recherche de leur identité) sans laisser personne de côté.  

Oui, AJAN à travers l'Afrique porte plus haut les voix inaudibles de ces milliers d'orphelins oubliés dans nos rues, villes et villages ; il porte la voix et les préoccupations de ces personnes : jeunes filles et garçons, femmes et hommes discriminés, rejetés par le simple fait qu'ils ont ce minuscule virus invisible dans leur corps. AJAN porte la voix de ces hommes et femmes écrasés par la lèpre, la misère et bien d'autres maux qui causent souffrance et désolation et donc les privent de leur dignité et les plongent parfois dans des conditions de vie inhumaines.

"Tout ce que vous faites à l'un des plus petits qui sont mes frères, c'est à moi que vous le faites", nous rappelle notre Maître et Sauveur Jésus-Christ (Jn. 25:40). AJAN à travers le continent africain est motivé par ces paroles du Christ. Ses Centres Affiliés sur le terrain servent le Christ pour redonner dignité, joie (sourire) aux membres les plus vulnérables de la société.

Aujourd'hui AJAN est présent dans 16 pays d'Afrique sub-saharienne et son ambition est de couvrir toute l'Afrique partout où les jésuites travaillent depuis la menace d'une vie digne, épanouie et heureuse menacée par le VIH il y a environ 40 ans est toujours là et prend de nombreuses formes aujourd'hui.

Domaine d'intervention d'AJAN

  • En tant que secrétariat
  • Supporting Jesuit centers to respond to HIV
  • Développer des programmes pour soutenir le travail de terrain (AHAPPY) pour les jeunes
  • Recherche et publication (plus de 20 livres publiés)
  • Plaidoyer pour l'accès universel aux soins et aux traitements, pour la dignité humaine, contre la stigmatisation, les injustices et les autres causes de propagation du VIH.
  • AJAN en tant que centre de terrain;
  • Soins médicaux et nutritionnels
  • Accompagnement (spirituel, psychosocial, etc.)
  • Accompagnement économique (AGR, formation professionnelle)
  • Éducation (OEV, jeunes vulnérables)
  • Prévention du VIH et PTME
  • Lutter contre la pauvreté grâce à l'entrepreneuriat des jeunes
  • Protection de la planète.
Pr. Ismael Matambura, AJAN, directeur (à l'extrême gauche) prend une photo avec le père Vedaste Nkenshimana (à l'extrême droite), invité invité et lauréats du concours Lonjiringa Dieu Merci (RDC) et Ruth Mutana (Zimbabwe) (au centre)

Sens de notre célébration.

Notre célébration a quatre significations :

1°. Rendre grâce au Seigneur pour ses grâces, son soutien pour cette œuvre qu'il a lui-même voulue et qui continue de faire du bien et de transformer la vie de plusieurs centaines de milliers d'individus et de familles.

*l'occasion de célébrer les réalisations réalisées ensemble en tant que réseau et l'impact que les vies transformées par l'action d'AJAN sur le continent ont sur notre société et notre communauté ;

*l'occasion de célébrer les réalisations réalisées ensemble en tant que réseau et l'impact que les vies transformées par l'action d'AJAN sur le continent ont sur notre société et notre communauté ;

* Possibilité de partager des expériences qui ont été cartographiées pour s'inspirer et s'enrichir mutuellement.

* L'occasion d'évaluer notre engagement et de poser de nouvelles bases pour avancer en eau profonde en tenant compte de l'évolution du contexte de notre lieu de travail. C'était le sujet de l'Assemblée générale d'AJAN 2022, qui s'est tenue le 6 juin 2022.

En 2022, 20 ans plus tard, l'ONUSIDA rapporte ce qui suit : une ombre totale de 37,7 millions de personnes vivant avec le VIH, dont 36 millions d'adultes et 1,5 million de jeunes de moins de 15 ans, 680 000 décès. Les nouvelles infections sont estimées à 1,5 million (dont 63% sont des femmes et des filles) ; 73% des PVVIH ont accès au TAR. (Voir le rapport ONUSIDA 2020). Chaque jour, il y a environ 4 000 nouvelles infections (dont 60 % en Afrique subsaharienne).

Principales réalisations:

  • Mobilisation des ressources renforcée ,
  • Rapports améliorés avec un système crédible.
  • L'existence d'un bureau de développement opérationnel ;
  • Renforcement continu des capacités des centres affiliés
  • L'existence du Programme Prévention Jeunesse (AHAPPY).
  • Développement d'outils standards de gestion (documents)

Notre perspective pour l'avenir (PS AJAN 2021-20 25)

  1. Étendre le mandat d'AJAN au-delà du VIH. Fournir des soins médicaux holistiques pour le VIH.
  2. Les jeunes sont au centre de notre action (ils représentent plus de 60% de la population africaine et doivent être suivis, accompagnés pour une Afrique prospère et sans pandémie)
  3. Élargir encore notre champ de partenaires techniques et financiers
  4. Renforcer davantage les centres de terrain. Œuvrer pour plus d'autonomie financière.
  5. Renforcer le champ de la recherche et de la publication.

Remerciements.

Notre gratitude tout d'abord à Dieu sans qui nous ne pourrions pas aller aussi loin. « Si le Seigneur ne bâtit pas la maison, c'est en vain que ceux qui bâtissent travaillent. Si le Seigneur ne garde pas la ville, c'est en vain que le gardien veille » (Ps. 127.1).

Aux confrères jésuites : Père Général, Président de la JCAM, Supérieur Régional Rwanda-Burundi, Secrétaire du Père Général pour la Justice Sociale et l'Ecologie, Coordinateur de l'apostolat social de la JCAM. Les différents Directeurs des différents centres ici présents et représentés.

Merci aux initiateurs d'AJAN dont le Père Muhigirwa Ferndiand, le Cardinal Michael Czerny, le Père Ted Rogers, Valerian Shirima.

Notre profonde gratitude aux anciens Directeurs d'AJAN : Car Czerny, le Père Mombe, le Père Quenum, le P. Kubanabantu, (ici présent). Remerciements particuliers au P. Désiré Yamuremye, premier Directeur du SYM, (Nous suivons ses traces aujourd'hui).

Notre gratitude au gouvernement burundais qui ne ménage pas ses efforts pour soutenir Yezu Mwiza notamment via le minisanté, la minijeunesse, etc. Que tous ses représentants ici présents trouvent ici l'expression de notre profonde gratitude.

Merci à nos bénéficiaires ici présents et à des milliers d'autres ailleurs. C'est vous, c'est votre vie que nous célébrons en ce jour. Continuez à porter la vie avec optimisme, courage et foi.

Merci à nos collaborateurs laïcs. Merci pour votre confiance en nous jésuites et pour votre fidélité à nous soutenir dans la mission. Parmi vous, il y a ceux qui sont avec nous depuis plus de 15 ans. Votre engagement et votre efficacité ne sont plus à démontrer. Merci et que Dieu vous bénisse davantage avec vos familles respectives.

Un grand merci spécial au Service Yezu Mwiza, au Père Vedaste Nkenshimana et à tout le personnel. Depuis un mois vous êtes au four et au moulin pour nous préparer une bonne fête.
Merci à chacun d'entre vous d'être venu nous rejoindre. C'est un signe d'amour, de considération et de grand soutien. Nous sentons que nous ne sommes pas seuls dans cette lutte. Merci pour votre amour et que Dieu, maître des temps et des circonstances, vous bénisse abondamment.
Murakoze chane !! Joyeuses vacances !!

Père Ismaël Matambura

Directeur AJAN

Ismael Matambura

VIEW ALL POSTS

1 comment

  1. Ruth Mutana 1 semaine ago 2022-08-06

    I was honoured to be part of the celebrations and I bear witness that AJAN has left and continues to leave a positive imprint in the lives of many African people.

    REPLY

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

INSCRIPTION À LA NEWSLETTER

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir des mises à jour par e-mail sur les événements en cours à AJAN Afrique.

fr_FRFrançais