ENVOYEZ-NOUS UN E-MAIL À ajan@jesuits.africa
APPELEZ-NOUS MAINTENANT (+254-20) 3884 528
FAITES UN DON A NOS CAUSES

Réflexion du Dimanche de Pâques -Année B. 31 Mars 2024 

Réf. Ac. : 10,34a, 37-43 Ps 117 (118). 1…23 1Cor. 5,6b-8 Jn: 20,1-9

« Se purifier des vieux ferments de la peur et devenir une paque nouvelle »

La réflexion du dimanche de Pâques est donnée par,

P. Matambura Ismael, SJ.,

Directeur AJAN

En ce jour de Pâques, nous célébrons la victoire de la vie, victoire de la vie sur la mort. C’est un jour de joie, un jour de célébration.« Voici le jour que fit le Seigneur, jour d'allégresse et jour de joie. »Chaque année, la fête de Pâques nous offre de commencer une vie nouvelle, de nous laisser transformer par la joie simple et confiante du Christ vivant, Jésus ressuscité.

Hier soir, l’évangile nous parlait de la peur des femmes confrontées au mystère de la résurrection. Cette peur qui est la caractéristique de tout homme face à la vie, cette peur qui rend esclave et qui empêche d’entendre le message de la résurrection.

Aujourd’hui, avec le disciple, « l’autre disciple », nous avons à nous « purifier des vieux ferments » de la peur et à accueillir le pain de la Pâque, la vie nouvelle en Christ.

Pendant trois ans les disciples avaient suivi Jésus. Ils avaient écouté ses enseignement porteuses d’espérance. Ils avaient mis tout leur amour et toute leur confiance en lui. Ils comptaient sur lui pour être le libérateur d’Israël.Ce serait un nouveau départ pour un monde de justice et de bonheur. Mais voilà que tout s’est arrêté au soir du vendredi. Jésus venait d’être arrêté, condamné et mis à mort sur une croix. C’était la fin d’une belle aventure.Cela a créé une peur, un sentiment d’avoir tout perdu. Il faisait sombre dans leur cœur. Quand tout va mal, on se dit que cela ne sert à rien de continuer et on a envie de tout abandonner. Mais voilà qu’au matin de Pâques quelque chose de nouveau est en train de se produire : la vie et la mort sont reconcilié.

1. Briser la peur, embrasser la nouveauté avec foi..

La fête de pâques (passage en hébreux) représente une nouveauté. L’origine de cette fête remonte à la Pâque du peuple hébreu qui célébrait ainsi sa sortie d’Égypte : passage de l’esclavage à la liberté. Ce passage a été au cœur de l’Alliance du peuple d’Israël avec Dieu et il l’est encore aujourd’hui pour nos frères et sœurs juifs.

Les chrétiens ont donné à cette fête un sens nouveau. La célébration de la résurrection du Christ qui est passé de la mort à une vie nouvelle. Ainsi est devenue, pour les chrétiens, le jour de la Résurrection de Jésus.

Marie Madeleine, Pierre et Jean dont il est question dans l’évangile de ce jour, ainsi que les autres apôtres, des femmes venues au tombeau, les disciples d'Emmaüs et plus de 500 frères, révèle Saint Paul, (I Cor.15,6) témoignent de cet évènement de la résurrection de Jésus qui change le monde.« Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin ; il faisait encore sombre ».Elle est motivée par sa foi, son grand amour pour Jésus. Alors, elle peut briser la peur, avancer vite dans les ténèbres et courir même. C’est ainsi qu’à la vue du tombeau vide « elle court donc trouver Simon Pierre et l’autre disciple ».

Jésus mort sur la croix a été relevé du tombeau par son Père qui l’a établi Seigneur sur tout l'univers et sur tous les êtres vivants. Il devient, dira le Père Teilhard De Chardin, le « Point Omega » qui attire tout à lui et par qui toute la création rejoint Dieu le Père. De cette nouveauté extraordinaire plus rien n’est impossible désormais. La mort et la vie sont réconciliées. Une vie nouvelle, une vie « pour Dieu » dit Saint Paul dans sa lettre au Romains (Rm. 6,10) apparait et dans cette vie le Christ nous y entraîne.

2. La Joie d’être associé à la vie en Dieu.

Le Christ ressuscité nous entraine dans vie en Dieu : une vie éternelle. Comment ne pas être dans la joie en réalisant que nous sommes appelés à entrer avec lui dans la vie en plénitude qu’il reçoit de Dieu et qu’il nous communique?« Voici le jour que fit le Seigneur, qu’il soit pour nous jour de fête et de joie ! (Ps. 117.24).

La joie de Pâques est une joie profonde qui touche tout l’être. Elle ne s’entend pas seulement d’une émotion passagère. Elle est une façon d’être, on pourrait dire un « état de joie ».La joie de Pâques irradie la vie des personnes baptisées, des croyants d'une lumière qui rayonne autour d’elles. C’est une joie qui a vaincu le doute et qui se vit sans crainte car elle a trouvé la base où s’appuyer fermement: : la résurrection de Jésus.La vie des apôtres après la pentecôte nous offre des exemples éloquents.

Le Christ ressuscité envoie le message que la vie vaut la peine d’être vécue et que la mort n’est qu’un passage, car la vie à la suite de Jésus débouche sur la vie éternelle.Mort avec le Christ, nous vivons en lui. Saint Paul nous le rappelle en écrivant aux chrétiens de Rome en ces termes « pensez que vous êtes morts au péché, mais vivants pour Dieu en Jésus Christ » (Rm : 10, 11). Ce Jésus de Nazareth à qui Dieu a donné « l’onction de l’Esprit et la puissance. Là où il passait il faisait le bien et guérissait tous ceux qui étaient sous le pouvoir du diable car Dieu était avec lui » (Lecture 1).

3. Droiture, service et vérité : ferments nouveaux pour construire l’espérance..

Célébrer Pâques, célébrer la résurrection de Jésus, c’est un appelle à la transformation : se purifier des vieux ferments de perversité et du vice comme nous le rappelle St Paul (1Cor. 5.8). Pâques nous invite à nous revêtir du Christ ressuscité, de célébrer avec le ferment de la droiture, service et de vérité.Nous vivons dans un monde dominé par la culture du mensonge, de l’indifférence, de la mort, l’égoïsme, etc.

Le Ressuscité nous lance un défi. Jeudi Saint nous l’avons contemplé se donner d’abord dans l’Eucharistie avant de se donner sur la croix. Par ces gestes in nous apprend comment lutter contre l’égoïsme, une vie auto-centrique qui nous aveugle et nous maintient dans une culture de la mort et l’indifférence au détriment d’une vie Christocentrique, une vie qui voit Dieu, qui voit l’autre en premier. Répondant aux disciples il dit« si donc je vous ai lavé les pieds, moi, le Seigneur et le Maître, vous devez aussi vous laver les pieds les uns aux autres. Car je vous ai donné un exemple, afin que vous fassiez comme je vous ai fait »(Jn. 13,14-15). Nous sommes invités à imiter le Christ pour contribuer à transformer notre société. Toute sa vie publique le Christ a mis le bien-être de l’homme au centre. Il dira qu’il est venu pour que l’être humain ait la vie, vive pleinement en abondance (Jn. 10,10).

Dans le Réseau AJAN, nous sommes au service de cette mission du Christ ; nos différents ministères aux cotés des malades, des nécessiteux, des vulnérables et des jeunes sur le continent africain et ailleurs sont appelés à suivre le model du Christ. Nous sommes désormais ses pieds pour aller à leurs rencontres, nous sommes ses mains pour les servir et leur offrir un appui nécessaire, nous sommes sa tête pour penser les bonnes manières d’agir, etc. Notre réseau AJAN voudrait que nos initiatives, nos interventions contribuent à faire du bien, à relever l’homme et construire davantage l’humain dans son intégralité sans exclure personne.

Le Seigneur compte sur nous, sur chaque chrétien pour être porteurs de vie et de joie. Ils sont nombreux ceux et celles qui luttent contre la maladie, la souffrance physique ou morale, le désespoir. Ils ont besoin de nous pour retrouver le goût de vivre. Notre attention et notre amitié ne doivent pas oublier ceux et celles que la vie écrase. Un accueil, un pardon donné, une main tendue pour remettre debout peuvent provoquer un miracle de renaissance. Et, à travers tout cela, une parole qui témoignera de notre foi les aidera à rencontrer le Christ ressuscité.

Prions en ce jour que chacun de nous prenne conscience de cette mission et qu’à l’instar du Christ ressuscité nous apprenions à parler plus par nos actes que par nos paroles. Que nos cœurs soient ce lieu de rencontre entre l’humain et le divin pour transformer notre monde, nos familles, nos lieux de travail, etc. en lieu de résurrection. Amen.

Ismael Matambura

VIEW ALL POSTS

INSCRIPTION À LA NEWSLETTER

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir des mises à jour par e-mail sur les événements en cours à AJAN Afrique.

fr_FRFrançais