EMAIL US AT ajan@jesuits.africa
LIGUE AGORA (+254-20) 3884 528
DOE PARA NOSSAS CAUSAS

La formation AHAPPY porte sur le besoin humain de se connaître, de connaître le monde et les gens.

Du 30 octobre au 3 novembre, nous avons une formation sur le VIH, les IST au Burkina. Lors de ces journées, nous avons redécouvert à quel point le monde est malade de ces IST et d’un désordre émotionnelle, un désordre dans l’éducation sexuelle des plus jeunes surtout. Nous avons vu que le monde a besoin de soins d’urgence. Le monde a besoin de Dieu, d’une éducation de base sans complexe et chaque homme doit decouvrir ses propres dimensions humaines, ses forces et faiblesses pour contribuer à construire un monde plus responsable, sain où il fait bon vivre avec Dieu au centre de l’action humaine.

Le P. Ismael Matambura SJ., directeur d'AJAN guide les participants à travers une session pendant la formation AHAPPY
Le P. Ismael Matambura SJ., directeur d’AJAN guide les participants à travers une session pendant la formation AHAPPY

C’était une occasion pour nous donner les ingrédients pour être un bon coach, un bon leader, un bon disciple.

C’était une formation intense sur l’homme qui doit se connaître, connaître le monde pour vivre avec les autres et rendre le monde heureux.

Hien J. Richard (chemise blanche) avec d'autres participants lors de la session de formation AHAPPY au Burkina Faso
Hien J. Richard (chemise blanche) avec d’autres participants lors de la session de formation AHAPPY au Burkina Faso

Je peux me souvenir de ceci: les relations humaines ont un nom et le sexe intervient dans les liens conjugaux ; la capote est une fausse solution; Les jeunes sont les plus exposés au VIH et IST par le manque d’écoute, leur soif effrénée de découverte; il y a au moins 9 millions de personnes non prises en charge par les services de références VIH/Sida; les ARV sont des médicaments qu’on achète en réalité, quand on tient à sa virginité, on ne peut se permettre de la perdre banalement pour obtenir un poste; La fidélité, la virginité est bien réelle et d’actualité; Il faut traiter les fléaux sociaux à la racine, à la source; les arbres à problèmes ; etc il faut commencer à agir dans ce qui fait son bien. Et c’est ce dernier point qui m’a beaucoup touché. Plusieurs fois j’ai agi sous la peur du regard des uns et des autres. Désormais je ferai quelque-chose de bien pour moi.

Hien J. Richard (chemise blanche) avec des collègues lors d'une séance de présentation de groupe
Hien J. Richard (chemise blanche) avec des collègues lors d’une séance de présentation de groupe

Malgré le temps serré, on a appris comme des enfants dans le jeu, comme des adultes dans des partages d’expériences et des débats de tailles. Mais nous avons eu des maîtres, des professionnels, des experts qui ont su diriger tout cela dans la construction d’un monde heureux où les hommes vivent en harmonie.

Merci à Ismaël, merci à Patricia, merci à Éloge, merci à Félicienne, Merci à AJAN et à ABE. Et merci à chacun de nous..

DIEU VEILLE SUR NOUS TOUS. AMEN

Désormais je travaillerai à mettre en pratique ce que je sais et à agir pour mon bien, ma vie.

Par,

Hien J. Richard.

Nouveau Formateur AHAPPY, Burkina Faso.

Ismael Matambura

VIEW ALL POSTS

INSCRIÇÃO NA NEWSLETTER

Inscreva-se agora para receber atualizações por e-mail sobre os acontecimentos atuais na AJAN África.

pt_PTPortuguês