ENVOYEZ-NOUS UN E-MAIL À ajan@jesuits.africa
APPELEZ-NOUS MAINTENANT (+254-20) 3884 528
DONATE TO OUR CAUSES

L'hésitation à la vaccination chez les femmes enceintes entraîne une augmentation des hospitalisations pour Covid

Par Kara Fox, CNN

(CNN) Personnes enceintes qui développent des symptômes de Covid-19 risquent des complications d'urgence et d'autres problèmes avec leurs grossesses, selon deux nouvelles études. Et la grossesse à elle seule expose les gens à un risque accru de maladie grave et de décès. Mais malgré ces risques, les personnes enceintes restent parmi les populations les plus hésitantes aux vaccins aux États-Unis, selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis. Selon les données du CDC du 2 octobre, seulement 33% des personnes enceintes âgées de 18 à 49 ans sont entièrement vaccinées, un chiffre éclipsé par les taux observés dans le reste de la population éligible au vaccin. Aux États-Unis, environ 66% des personnes âgées de 12 ans et plus sont désormais complètement vaccinées, avec près de 77% de ce même groupe d'âge ayant au moins une injection. Les taux de vaccination sont encore plus faibles chez les hispaniques ou latinos enceintes (28 %) et les Noirs (17,4 %) – des groupes minoritaires qui connaissent également des résultats inacceptables en matière de santé maternelle, notamment des taux de mortalité disproportionnellement élevés liés à la grossesse ou à l'accouchement.

La réticence à se faire vacciner est probablement due aux directives fluctuantes des responsables de la santé au début de la pandémie. Initialement, le CDC a déclaré que les personnes enceintes pouvaient se faire vacciner, mais il ne l'a pas recommandé. En effet, les études initiales sur le vaccin n'incluaient pas intentionnellement les personnes enceintes, bien que certaines participantes soient tombées enceintes au cours des études. Mais que tout a changé en été. Fin juillet, deux principales associations d'OBGYN ont apporté leur soutien sans équivoque au vaccin et, en août, le CDC a officiellement recommandé le vaccin après que les études n'ont montré aucun risque accru de fausse couche. Le mois dernier, le CDC a envoyé un appel urgent qui recommandait fortement aux femmes enceintes de se faire vacciner immédiatement.

Pourtant, le faible taux de vaccination dans cette population persiste. Et cela se traduit par une augmentation inquiétante des admissions à l'hôpital qui laisse certaines nouvelles mères coincées à l'hôpital et se battent pour leur vie pendant des semaines avant de retenir leur nouveau-né. Autres ne rencontreront jamais leurs bébés.

Au moins 180 personnes enceintes sont décédées du Covid depuis le début de la pandémie, avec 22 décès enregistrés rien qu'en août, selon le CDC. Le  les taux de mortalité parmi ce groupe  sont particulièrement inquiétants, étant donné que les taux annuels de mortalité maternelle hors Covid oscillent autour de 700 par an. Plus de 22 500 personnes enceintes ont été hospitalisées avec Covid depuis le début de la pandémie, avec 12% de ces cas entraînant une admission aux soins intensifs, selon les chiffres du CDC.

Les perspectives en Angleterre sont encore plus sombres. Un sur cinq des patients Covid les plus gravement malades du pays est une femme enceinte non vaccinée, a déclaré lundi le National Health Service (NHS) dans un communiqué. Les femmes enceintes représentaient près d'un tiers (32 %) de toutes les femmes âgées de 16 à 49 ans sous oxygénation extracorporelle par membrane (ECMO) - un traitement médical utilisé uniquement lorsque les poumons d'un patient sont si endommagés qu'un ventilateur ne peut pas maintenir les niveaux d'oxygène, le a déclaré le NHS. Ce chiffre était en hausse par rapport à seulement 6% au début de la pandémie. Les chiffres du NHS ont été publiés pour encourager les femmes enceintes à se faire vacciner. La sage-femme en chef d'Angleterre, Jacqueline Dunkley-Bent, a déclaré que les statistiques étaient "un autre rappel brutal que le vaccin Covid-19 peut vous garder, vous, votre bébé et vos proches, en sécurité et hors de l'hôpital". les gens varient encore, 51 pays recommandant explicitement que certaines ou toutes les personnes enceintes reçoivent le vaccin, selon le COMIT Covid-19 Maternal Immunization Tracker. Les vaccins sont autorisés pour les femmes enceintes dans 53 pays et dans 23 autres pays pour les personnes qui sont des agents de santé essentiels ou qui ont des problèmes de santé sous-jacents. Au total, 32 pays ne recommandent pas encore le vaccin pour les femmes enceintes. Pendant ce temps, deux des études de chercheurs aux États-Uniset en Belgique suggèrent que l'incidence de Covid chez les enfants semble être comparable à celle chez les adultes. Cela conduit les responsables de la santé publique à considérer le message concernant les stratégies de vaccination pour les enfants alors que le déploiement s'étend aux populations plus jeunes.


YOU ASKED. WE ANSWERED.

Q: Do Covid vaccines affect pregnancy, fertility or periods?A: There’s much misinformation circulating around the claim that vaccines cause miscarriage and affect fertility. But they are not supported by scientific evidence.

Two studies published in September show that Covid vaccines do not increase the risk of miscarriage. Researchers at the CDC studied data from more than 2,000 pregnant people who got vaccinated. They found no higher risk among this group than for pregnant people in general. Miscarriages are common — between 11% and 22% of all recognized pregnancies end in miscarriages before 20 weeks of gestation, they said. This rate did not go up among the vaccinated, researchers said.

There is evidence the immune response prompted by both vaccines and viral infections can temporarily affect menstrual cycles. So studying these effects is important to mitigate any fears, according to Dr. Victoria Male, a reproductive specialist at Imperial College London. “Vaccine hesitancy among young women is largely driven by false claims that Covid-19 vaccines could harm their chances of future pregnancy,” Male wrote in the British Medical Journal last month. “Failing to thoroughly investigate reports of menstrual changes after vaccination is likely to fuel these fears,” she added.

“Most people who report a change to their period after vaccination find that it returns to normal the following cycle and, importantly, there is no evidence that Covid-19 vaccination adversely affects fertility,” Male said.Send your questions here. Are you a health care worker fighting Covid-19? Message us on WhatsApp about the challenges you’re facing: +1 347-322-0415.

All rights and credits goes Kara Fox, CNN.

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

INSCRIPTION À LA NEWSLETTER

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir des mises à jour par e-mail sur les événements en cours à AJAN Afrique.

fr_FRFrançais