Lyse Francès GAKIMA- Stagiaire dans le service de communication au SYM

Dans son souci de bien prendre en charge ses bénéficiaires, le Service Yezu Mwiza (SYM) a mis en place des points de distributions communautaires des médicaments ARV (PODI) selon les directives du Ministère de la Santé Publique et de Lutte contre le Sida (MSPLS).

Les PODI sont constitués par et pour les Personnes Vivants avec le VIH (PVVIH) habitant une même localité, suivant leur consentement. En effet, pour réduire le volume de patients se rendant au SYM, les PODI ont été instaurés afin de donner aux bénéficiaires un accès facile, rapide et continue aux médicaments ARV.

Outre que les patients continuent à vaquer normalement à leurs occupations quotidiennes, les PODI leur aident à se regrouper ensemble et peuvent même créer des activités génératrices de revenus afin de subvenir à leurs besoins et ceux de leurs familles.

Les PODI sont formés par des groupes de cinq à trente personnes. Les femmes enceintes et allaitantes sous PTME, les enfants de moins de 10ans, les patients non stables ou ayant d’autres comorbidités n’adhèrent pas à ces groupes car nécessitant un suivi multidisciplinaire rapproché (régulier). Seules les PVVIH stables, observant thérapeutiques et ayant déjà au moins fait deux mesures de la charge virale consécutive et celles-ci s’étant révélées indétectables sont permis d’accéder à ces groupes communautaires de distribution multi mensuelle des ARV.

« Bien que le SYM ait adopté le modèle de la clinique mobile pour rapprocher les services de prise en charge dans la communauté, les PODI permettent de désengorger la clinique mobile, qui pourra consacrer plus de temps aux patients sous ARV non stables qui nécessitent un suivi multidisciplinaire rigoureux.

Il s’agit d’une optimisation de l’accès au traitement par implication des patients eux-mêmes ou les patients regroupés dans les PODI nomment leurs responsables, qui, à l’aide des prestataires du SYM, facilitent l’approchement des médicaments aux autres patients du groupe… » a mentionné le Dr Emmanuel responsable du projet RAFG Activity au SYM.

RAFG Activity est un projet de FHI360, qui soutient les efforts du gouvernement burundais dans la riposte à l’épidémie du VIH/Sida ; en appuyant les structures sanitaires dans la mise en œuvre des directives nationales du MSPLS dans la prise en charge du VIH.

Les bénéficiaires ont beaucoup salué cette approche surtout en cette période de la pandémie de la Covid-19, dans la mesure où les regroupements avec plusieurs personnes lors des descentes de la clinique mobile seront limités.

Plus de dix PODI ont été déjà mis en place dans différentes zones d’intervention du Service Yezu Mwiza notamment à Gisyo, Ruziba, Rweza, Buterere, à ne citer que cela.

 

Leave a Reply

This function has been disabled for AJAN.